dimanche 19 août 2012

ma première collection

La découverte de la gravure a été insidieuse, c'est sans doute à travers les timbres, mais pas n'importe quels timbres, les timbres gravés:








 Je collectionnais les graveurs et Cottet était un de mes préférés, avec Gandon ou Pheulpin, mais ici je trouvais la cathédrale de Rouen pas terrible en rose et la composition et le tracé un peu maladroits.










 Quand on regarde cette gravure, on comprend tout de suite que Cottet a été bien plus inspiré , pour moi c'est un de mes plus beau timbre, la couleur, le graphisme et l'encadrement que l'on retrouve sur mes Armoz









 Decaris était célèbre pour ses scènes historique avec St Louis, Philippe auguste, etc. dans une certaine mesure, il m'aura conforté dans ce désir de représenter le passé.
J'étais moins séduit dans son rendu de l'architecture parce qu'il simplifiait trop à mon goût et tout semblait être transformé.
maintenant, je reconnais que c'était lui qui avait du style et que son travail n'était pas l' imitation d'une modèle, mais une véritable création.
Lorsque j'avais été invité à l'exposition des Peintres Graveurs à Paris en 1985, il y avait dans un coin un vieil homme plié en deux très maigre un peu à part, c'était lui. il était de Sotteville lès Rouen...







 Ma petite préférée parce que je l'ai achetée quand elle est sortie, en trois couleurs. certes le travail est un peu hésitant, les couleurs sont un peu approximatives, mais la complexité de cette cathédrale, le degré d'abstraction...







 Ce qui m'a tout de suite fasciné, c'est le rendu de la profondeur de la fenêtre et l'ombre portée de la grille, rien qu'au trait, c'est sans doute là que j'ai compris le potentiel de la gravure.








Aucun commentaire:

Publier un commentaire