lundi 5 janvier 2015

"Les habitants" de Guillermo Kuitca


Je n'ai pas de mérite à apprécier cette exposition parce que ce que j'aime avant tout c'est le nom de Guillermo Kuitca il sonne  bien, à partir de là, je n'ai plus rien d'objectif.

Très select cette exposition, il faut payer les droits d'entrées et comme aux Pays Bas, le public est choisi, mais il parait que la région parisienne en a le même PIB alors cela fait un autre point commun.

On plonge dans un univers à la David Lynch, le final de Twin Peaks, je sais çà raconte autre chose, et la voix de Patty Smith a un effet militant sorti d'outre-tombe, j'aurais préféré Anne Clark, elle y aurait mis du sensible, sentiment de frustration ou tout le monde est assis pour lire le texte comme un rituel religieux, il semble plausible que l'art contemporain se substitue à l'Eglise, mais il y a de la suavité dans cette atmosphère cinématographique, juste dommage que ce soit si bref, un plus grand labyrinthe et ce film de Artavazd Pelechian, il est arménien, çà relie et les dessins picturaux de Guillermo Kuitca. impressions légères c'est presque proustien, instant élististe légèrement décadant. c'est moi qui suis content d'avoir fait des photos étranges, ou plutôt des arrêts sur images. c'est facile de faire de l'étrange.














































Aucun commentaire:

Publier un commentaire