mercredi 24 juillet 2019

A L'Aïvil 2012 C transfert gravé à partir d'un tirage ....la deuxième est la bonne





Comme cela se pratique souvent sur métal, il n'est pas rare qu'ayant réalisé une gravure on désire en avoir une négative pour la compléter par une nouvelle couleur.














J'étais arrivé à une phase maximale de A L'Aïvil 2012 C, et comme la matrice négative avait été conçue à partir d'un état précédent, je me suis dit part cette fois ci de l'empreinte fraîche de l'estampe.



Pour cela j'ai imprimé la matrice maîtresse de cette estampe et avant qu'elle ne sèche , je l'ai reportée sur une plaque de plastique de la même taille. il me reste à laisser sécher l'encre pour qu'elle résiste au solvant.









L'encre est reportée sur le plastique par un simple transfert de ll'estampe fraiche















La première fois en juin, j'ai cassé la matrice papier trop épais et imprégnation du solvant trop irrégulière....









Aujourd'hui donc, j'ai posé un papier assez fin mais résistant sur ce plastique encré et avec un chiffon et du solvant en abondance, j'ai frotté le dessus de la feuille , le solvant donnant un peu de  transparence je peux contôler l'avancée ,  je vois l'image se former peu à peu. quand tout a été recouvert de solvant et avant que çà ne s'évapore  étant donné  la chaleur, je décolle le papier du plastique et je vois apparaître le négatif de l'empreinte encrée gravé par le solvant.






















L'avantage de cette technique c'est qu'elle chope l'empreinte de la gravure dans sa dimension les détails sont plus ou moins là,  mais à leur place est précise et cela donne une matrice autonome comme un autre point de départ. et cette foi ci j'ai obtenu une belle gravure sans le sens gravé bien-sûr, le tirage sera pour plus tard tout sera parfaitement durci....









A suivre



Aucun commentaire:

Publier un commentaire