dimanche 30 décembre 2012

Cette période de Joy Division à Dead Can Dance


 Ma pratique de la gravure est née pendant la période post punk en plein éclectisme  entre Frank Zappa, Suicide, Philip Glass, Joy Division, Siouxsie and the banshees, Tuxedomoon, les Cocteau Twins et Dead Can Dance qui concluait le chapitre.



 "Espaces Inquiets"  - 1983 -  50cm  par 65 cm



Love will Tear us Appart Again..... 1983 - 45 cm par 67 cm




Dead can Dance  " Et Hop" 1985

Toutes les trois sont des eaux fortes réalisées au verni mou, c'est à dire dessinées directement sur la matrice par l'intermédiaire d'un verni qui retranscrivait toutes les impulsions de la main par l'intermédiaire d'un crayon très fin laissant même apparaitre la texture du papier quand celle-ci était perceptible.
Le travail de morsure à l'eau forte me conduisait vers la profondeur, la saturation .
La destruction de certaines finesses  ajoutait à l'atmosphère sombre  et à la notion d'hyper dessin, ici marqué par ce relief intense, il ne suffisait pas de dessiner il me fallait ce relief...
Avec ce procédé je me tournais vers ma période plus narrative, avec l'arrivée des promeneurs...











Aucun commentaire:

Publier un commentaire