mercredi 3 février 2016

Rocio Molina

Magnifique chorégraphie au Rive Gauche à St Etienne du Rouvray, de la trempe de Patagonia de Lisa Estaras.

 Bouleversé par Rocio Molina qui en effet révolutionne le flamenco en l'intégrant à l'histoire de la danse avec la fluidité, la tonicité de son corps sans oublier toute son équipe et ce métissage du geste inventé au traditionnel, ou se glissent ceux de Lois fuller, Caroline Carlson ou de Nijinsky sans oublier Isadora Duncan, comme un spectacle total ou la modernité a oublié "sa tabula rasa" prétentieuse ..... à deux mètres de la scène qui en donne une vision très différente de la vidéo ( trop gênée par ce qu'elle filme en voulant tout montrer elle en rompt le mouvement) ....Contrairement à Israel Galvan qui reste dans l'habit du Flamenco et en pousse les limites, Rocio est un peu comme Isadora Duncan, elle libère  le corps de la danseuse et du danseur, chamboule les points de vues, elle supprime la rigidité tout en y insufflant la vie, la palpitation, pas une parcelle d'elle même n'est en dehors jusqu'au petit doigt, un battement de cil ou la danse indienne joue un rôle fondamental, complètement absorbée par sa chorégraphie on a le sentiment qu'elle en est à l'écoute. le choc était tellement fort un peu comme "Blush" de Wim van de Keybus, les spectateurs se demandaient ce qu'ils avaient vu et on ne pouvait que rendre hommage à un tel  évènement respectueusement. (en cours)

https://youtu.be/I5_9GW6stro

Aucun commentaire:

Publier un commentaire